Quelle place pour les soft skills dans une organisation agile ?

Les soft skills au service de la performance ?

Dans le cadre du cycle #ReinventWork, nous avons questionné comment créer les conditions de l’agilité au sein de l’entreprise, puis comment redéfinir la performance dans un tel contexte. Désormais, explorons quelles sont les soft skills nécessaires à l’adaptation continue des modes d’organisation ?

L’accélération des évolutions technologiques et des business models transforme les manières de travailler. Les compétences nécessaires pour que les entreprises restent compétitives sur le marché du travail se renouvellent rapidement. Au delà des nouvelles compétences techniques, le travail de demain demandera des employées flexibles, agiles, capables de prendre des initiatives et de s’adapter rapidement aux mutations de leur environnement de travail et de l’environnement concurrentiel de leur entreprise.

soft skills organisation agile

Pour faire face à ces mutations, les compétences comportementales, aussi appelées « soft skills », deviennent une valeur refuge pour les entreprises. 58% des recruteurs estiment que le manque de soft skills chez les candidats limite la performance de l’entreprise (Etude Linkedin) et 52% des DRH trouvent ces compétences aussi importantes – voire plus – que les « hard skills», compétences plus traditionnelles et académiques (Enquête pour Robert Half, 200 DRH de France).

Comment définir ces compétences transversales et comportementales ? Comment les mettre en œuvre au sein des organisations ? Est-ce que cela change le rôle du manager ? Peut-on développer, former aux soft skills ? Enfin, comment repérer et évaluer les soft skills lors du recrutement ?

Autant de questions que nous débattrons avec nos intervenants, experts, managers et RH le 10 avril.

Je m’inscris !

avril 10
8h30 - 12h00 NUMA Paris
Partager ce post