Les Primaires de l’Économie

 

Face à l’impératif de modernité qui doit désormais marquer la politique économique du pays, et devant l’inquiétude de voir les sujets économiques délaissés pendant la campagne présidentielle, l’ACSEL s’est associée avec le METI, France Digitale, France Biotech, et Croissance Plus pour créer les Primaires de l’Économie, afin de confronter les programmes des candidats aux réalités des entrepreneurs.

Le 27 septembre dernier près de 700 chefs d’entreprises étaient réunis à la Maison de la Chimie pour faire face aux candidats à la primaire de la droite et du centre. Les candidats ont joué le jeu de la pédagogie et du débat, et nous les en remercions sincèrement.

Revivez les pitchs des candidats sur storify et en vidéo :
La première intervention était celle d’Alain Juppé. Sa table ronde faisait notamment intervenir :
Bruno Grandjean, président du directoire de Redex
Guillaume Richard, président directeur général de O2
Et Cyril Zimmermann, fondateur de Hi-Media Group.

 

Seconde candidate à intervenir sur scène, Nathalie Kosciusko-Morizet était face à :
Dominique Costantini, directrice générale et administratrice d’OSE Immunotherapeutics
Nicolas d’Hueppe, directeur général d’Alchimie
Et Frédéric Coirier, président du directoire de Poujoulat.

 

Jean-François Copé a répondu aux question de :
Patrick Robin, et directeur associé d’Avolta Partners,
François Bergerault, co-fondateur de l’Atelier des Chefs,
Et du dr. Jean-Yves Robin, directeur général d’Open Health,

 

Le panel de Bruno Le Maire faisait notamment intervenir :
Jean-David Chamboredon, directeur général d’ISAI et co-président de France Digitale
Corinne Lejbowicz, directrice générale de Prestashop
Et Laurent Vronski, directeur général d’Ervor.

 

François Fillon était face au :
Dr. Pierre-Henri Benhamou,directeur général de DBV Technologies
Elizabeth Ducottet, présidente directrice général de Thuasne et co-présidente du Meti
Et Olivier Mathiot président de Priceminister et co-président de France Digitale.

 

Le pitch de clôture était celui de Nicolas Sarkozy, qui a répondu aux questions de :
Jean-Baptiste Danet, directeur général de Dragon Rouge et président de Croissance Plus
Philippe d’Ornano, président du directoire de Sisley et co-président du Meti
Et Marie Ekeland, fondatrice de Daphni.

Les Primaires de l’Économie ont ainsi permis d’apporter un éclairage précis sur chacun des programmes économiques. Aussi, elles constituent un repère pour chaque entrepreneur, pour chaque citoyen qui souhaite aller voter à la primaire.

Au-delà de l’écoute, nous avons aussi su faire entendre aux candidats nos 10 propositions pour changer la donne et permettre le retour au plein emploi.

Ces 10 propositions, nous en sommes convaincus, sont la clé pour construire l’économie de demain, pour libérer l’innovation, le travail et l’investissement productif, au service de la croissance et de la montée en gamme du tissu économique français. Les 10 propositions de notre Agenda Plein Emploi reposent sur 3 grands pilliers : créer, transformer et attirer.

  • Créer pour conquérir l’avenir.
    Pour cela, il faut booster l’innovation, libérer le travail pour donner à chacun les moyens d’être acteur de cette révolution et créateur de valeur à 360° : comme citoyen, utilisateur, entrepreneur, travailleur, usager ou investisseur.
  • Transformer pour permettre à nos entreprises de s’adapter.
    Les entreprises notamment industrielles ont besoin d’investir massivement dans les 5 années à venir pour grandir, changer d’échelle, se digitaliser et moderniser leur appareil de production.
  • Attirer pour s’imposer comme un champion économique.
    La France doit redevenir attractive et compétitive pour conserver ses savoir-faire, ses centres de décisions, pour faire émerger de nouveaux talents et redonner envie à ses entrepreneurs d’y bâtir leur réussite. Pour cela, il faut réaligner l’environnement économique français sur ses principaux concurrents européens.

 


En janvier, les candidats de gauche seront à leur tour conviés à participer aux Primaires de l’Économie.

En attendant, vous pouvez revoir le passage des candidats sur frenchweb.fr.

Les président(e)s des 5 associations co-organisatrices des Primaires de l’Économie ont publié une tribune qui revient sur les engagements des candidats et insiste sur la nécessité non seulement de respecter ces engagements, mais aller plus loin. Cette tribune est disponible sur latribune.fr.

Partager ce post