Harmonisation et professionnalisation des commissions pour un service aux adhérents sans cesse plus performant

Par Laurent NIZRI,
Vice-Président de l’ACSEL

Depuis 2011 les commissions de l’ACSEL se sont progressivement développées pour devenir, chacune dans leur domaine, des références du secteur. Les présidents de commissions, membres élus bénévoles, ont tous fait un travail très important en ce sens et le succès s’en ressent.

Ainsi par exemple, la commission Confiance et Identités numériques anime des débats de fond sur ces sujets plusieurs fois par an et co-produit avec la Caisse des Dépôts et Consignations le Baromètre de la confiance des Français dans le numérique. Ce baromètre est aujourd’hui un outil précieux et incontournable pour l’ensemble de l’écosystème digital.

Citons aussi la commission paiement, devenue « fintech et paiements » pour mieux accompagner l’évolution des centres d’intérêts de nos membres sur l’ensemble de la finance digitale. Tous les trimestres cette commission réunit plus de 200 professionnels autour des acteurs clés du secteur, français et plus généralement européens,  dans des échanges sans concessions permettant à tous de mieux comprendre et anticiper les (r)évolutions en cours dans le paiement et la finance dans son ensemble.

Nous avions adopté la bonne stratégie, mais il fallait la renforcer. C’est pourquoi Cyril ZIMMERMANN et moi-même avons entamé depuis avril 2014 un travail d’harmonisation et de professionnalisation de ces commissions, afin d’offrir un service sans cesse plus performant à nos adhérents.

Parmi les principales évolutions :
•    Création de nouvelles commissions en fonction des demandes de nos membres,
•    Suppression des commissions ne rencontrant pas le public escompté afin de concentrer nos efforts et nos moyens sur les travaux à même de rassembler le plus grand nombre,
•    Harmonisation des rythmes et des formats : chaque commission se structure désormais autour de 4 matinées trimestrielles sur des formats similaires, ceci afin de faciliter la lisibilité de nos activités et leur complémentarité
•    Définition d’objectifs concrets et chiffrables pour chaque commission nous permettant d’adapter notre offre de service au fil de l’eau en cas de désalignement avec les attentes de nos membres,
•    Diversification des orateurs invités à s’exprimer dans nos évènements, avec une plus grande ouverture sur les non (encore) adhérents
•    Plus grande valorisation de nos travaux : les sessions restent gratuites pour nos membres, mais les non membres peuvent aussi participer, soit en mode découverte là aussi gratuitement (une seule fois), soit en payant leur accès au cas par cas,
•    Développement des partenariats media pour donner un plus grand rayonnement aux nombreux contenus créés au sein des différentes commissions,
•    Recherche de partenaires sponsors associant leurs images et la qualité de leurs travaux aux commissions afin de leur donner les moyens de leurs développements
•    Développement des évènements de networking attenant aux sessions des commissions (déjeuners offert suite aux ateliers)
•    Le tout bien sûr en conservant l’indépendance de point de vue et la participation du plus grand nombre aux débats, forces permises par notre statut d’association et la diversité de nos membres différents et complémentaires, dans tous les secteurs d’activité.

Ces changements, testés avec succès depuis plus d’un an et demi, vont désormais se généraliser à toutes les commissions dans le cadre d’une logique décidée lors du dernier Conseil d’Administration de placer la transformation digitale de l’économie au cœur des objectifs de l’association.

Parmi les premiers résultats mentionnons la commission RH et métiers du numérique, créée il y a à peine un an et qui a réuni le 1/10 dernier près de 200 acteurs de la RH et du digital autour de Bruno METTLING, DGA du groupe Orange, et de nombreux orateurs renommés dans une session qui a rencontré un vif succès. Nous avons des objectifs similaires pour le lancement de la nouvelle commission « objets et services connectés » début 2016.

Enfin notre nouveau Délégué Général, Grégoire DUCRET, réalise depuis son arrivée un formidable travail de rationalisation des différents travaux, de structuration de leurs rythmes et de démultiplication des actions des différents présidents de commission au plus grand bénéfice de tous nos membres.

L’Acsel se transforme sans cesse depuis plus de 30 ans pour être toujours à l’écoute des besoins de ses adhérents et leur apporter le meilleur service. L’Acsel est votre association, tous les collaborateurs des entreprises membres peuvent la faire vivre et se développer en participant à nos travaux et évènements. A vous de jouer !

 

Reminds your readers of the major www.writemypaper4me.org arguments you have been trying to prove and also indicates that your?
Partager ce post