Sylvie Nourry, directrice de la stratégie et du développement du groupe Up : la transformation numérique est vécue par notre groupe comme une opportunité

S_nourry234

Par Sylvie Nourry
Directrice de la stratégie et du développement

Pour un acteur comme le groupe Up dont le métier historique était de proposer des titres de paiement papier, l’enjeu de la transformation digitale est évidemment stratégique : il s’agit de transformer notre modèle économique avec la dématérialisation de nos offres, tout en poursuivant une croissance soutenue et durable, preuve de la performance de notre organisation coopérative.

A l’heure où la révolution numérique concerne toutes les entreprises, transforme l’ensemble des métiers et génère souvent de l’incertitude, elle est vécue dans notre groupe comme une opportunité pour innover et offrir à nos clients, bénéficiaires et commerçants affiliés des solutions simples et sur mesure qui leur facilitent leur quotidien.


Initier la transformation digitale est un chantier colossal. Pour où commence-t-on, la tête ou la base?

Si la transition digitale est un chantier qui doit être porté au plus haut de l’entreprise, elle ne peut en aucun cas se faire sans embarquer l’ensemble des collaborateurs. Et c’est bien sur d’autant plus important dans une entreprise coopérative comme la nôtre. C’est pour cela que nous portons une attention toute particulière à la sensibilisation et la compréhension de ecs enjeux comme à la nécessité de rendre concrète cette transformation digitale à tous les niveaux de notre organisation.

A cette fin, nous organisons par exemple régulièrement des conférences ouvertes à tous les collaborateurs du Groupe, sur les grands sujets de transformation qui nous impactent ou qui peuvent être source d’inspiration.


Concrètement, comment se manifeste cette transformation pour l’entreprise ?

Elle se manifeste bien sur de manière très variée mais un élément vraiment notable est l’ouverture vers l’extérieur. En effet pour Up, innover pour réussir sa transformation digitale, se conçoit en embarquant à la fois les collaborateurs mais aussi les start-up et nos parties prenantes.

Nous incitons par exemple nos collaborateurs à travers des « Défis Innovation » à contribuerà l’émergence de nouveaux produits et services digitaux. Ces Défis permettent d’identifier de bonnes idées qui sont ensuite expérimentées et de faire travailler les collaborateurs en « mode start-Up ».

Nous travaillons également avec des start-up pour développer avec elles de nouvelles solutions digitales, accélérer ainsi notre transformation et nous inspirer de leurs méthodes comme de leur approche centrée sur les usages. Une vingtaine de collaborations sont en cours dans le Groupe, pouvant aller parfois jusqu’à une prise de participation.

Enfin, nous n’envisageons également plus de concevoir des produits et des services innovants sans inclure dès les premières étapes de notre réflexion les futurs utilisateurs ou clients. Pour cela avons adopté progressivement des démarches de co-développement avec nos parties prenantes.


Vous en percevez des bénéfices?

C’est évidemment une démarche qui s’inscrit sur le long terme.

Mais la montée en puissance du digital nous a déjà permis de trouver de nouveaux relais de croissance comme en Turquie avec des solutions de fidélité pour les utilisateurs de nos titres au restaurant, en Italie avec une offre permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire ou en France avec une solution de versement des aides sociales dématérialisée via une carte ou une application mobile.

En interne, l’impact de notre ouverture et de l’adoption de nouvelles méthodes de développement portent également lses fruits avec des processus de développement qui s’accélèrent.


Quels sont les principaux freins rencontrés par le groupe Up dans sa transformation?

La légitimité indispensable à acquérir auprès des Start-Up nécessite et un comportement respectueux. C’est pour cela que le groupe Up a été signataire de l’Alliance pour l’Innovation Ouverte portée par Axelle Lemaire et a acté – dans une Charte partagée avec toutes nos filiales –  des engagements concrets, en totale cohérence avec nos valeurs coopératives. Ces engagement sont un gage d’une relation gagnant-gagnant avec nos partenaires Start-Up.


VOTRE CONSEIL  :

Le monde numérique qui est désormais le notre, impose aux entreprises de savoir se remettre en question en permanence. Il ne suffit plus d’avoir quelques bonnes idées, mais de se mettre en capacité d’innover en permanence. Et ça, ce n’est plus possible seul.
Il faut embarquer et s’appuyer d’un côté sur les collaborateurs (n’oublions pas que ce sont aussi des utilisateurs quotidiens des outils digitaux !) et s’appuyer sur un écosystème externe adapté à son activité, dans une logique partenariale.

Sylvie Nourry, Directrice de la stratégie et du développement

Bonus networking

Les décideurs du numérique chez le groupe Up

  • Sylvie Nourry / Directrice stratégie et Développement du Groupe
  • Bertrand de Frémont / Responsable Innovation
  • Jérôme Kevers-Pascalis / Directeur des Systèmes d’Information du Groupe
Partager ce post